Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

 

 

 

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) se concentre essentiellement sur le présent tout en tenant compte de certains éléments du passé qui peuvent aider au processus de changement. La TCC s’intéresse à analyser et observer des pensées, croyances, émotions, comportements et conséquences de situations problématiques spécifiques pouvant amener à une souffrance – s’exprimant notamment par des symptômes – plus ou moins envahissante dans le quotidien de l’individu, ceci dans l’idée d’amener au changement. L’acceptation est également une notion importante abordée dans cette approche. D’ailleurs, des pratiques telles que la méditation par la pleine conscience ou encore la thérapie focalisée sur la compassion, qui font partie de la troisième vague de la TCC, apportent une aide dans la prise en compte de notre vécu émotionnel. Ces dernières permettent aussi d’apprendre à observer nos émotions, identifier les informations utiles qu’elles indiquent et, dans l’idéal, trouver des moyens de vivre avec ces émotions voire de les réguler, les apaiser. La TCC est une thérapie connue pour être de durée brève mais est plutôt variable selon la demande. C’est une thérapie où la collaboration est d’une importance particulière, c’est-à-dire que patient et thérapeute se montrent tous deux actifs et engagés dans le cadre de la psychothérapie.

Nous utilisons des diagnostics pour échanger entre professionnels ainsi qu’avec les assurances maladies, c’est-à-dires des « étiquettes » dans lesquelles on peut plus ou moins se reconnaître. Ainsi, voici les types de troubles ou difficultés que je peux aborder dans les consultations:

  • Troubles anxieux (anxiété généralisée, troubles obsessionnels-compulsifs, phobie sociale, état de stress post-traumatique, trouble panique, agoraphobie …), 
  • Troubles de l’humeur (épisode dépressif, dépression récurrente), 
  • Difficultés interpersonnelles, 
  • Troubles de la personnalité, 
  • Troubles de l’adaptation (liés à une rupture affective, à un déménagement, à la perte d’un emploi, à un deuil, ou encore à une grossesse …), 
  • Stress lié au travail ou encore aux études, aux examens, épuisement professionnel, burnout,
  • Troubles alimentaires, 
  • Difficultés liées à des symptômes psychotiques, 
  • Troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyper-activité, 
  • Dépendances
Close Menu